Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

La démocratie locale au coeur du débat présidentiel

Plusieurs associations et élus souhaitent profiter des échéances électorales à venir, pour améliorer le fonctionnement de la démocratie locale.

Après « Décider Ensemble » et Jean-Pierre Giran, c’est au tour de l’Aelo de dévoiler ses préconisations aux différents candidats à l’élection présidentielle ! L’association, qui regroupe 200 élus locaux d’opposition, de toutes sensibilités politiques, a publié une « lettre ouverte » faisant la part belle à la rénovation de la démocratie locale, et en particulier le renforcement de l’opposition dans les institutions territoriales.

Parmi leurs quinze propositions, celle de confier systématiquement la présidence de la commission des finances à un élu de l’opposition ainsi que rendre obligatoire la présence d’au moins un élu de l’opposition dans les commissions de travail. L’élection d’un questeur, issu des rangs de l’opposition, est également évoqué dans les villes de plus de 3.500 habitants.

Une lettre ouverte… qui vient compléter déjà deux rapports

L’association -qui se félicite du rapport de Jean-Pierre Giran (lire ci-dessous) mais dénonce le faible volontarisme de l’Association des Maires de France (AMF) ainsi que le formulaire adressé aux élus locaux dans le cadre des états généraux de la démocratie territoriale, « qui ne comporte qu’une seule question sur l’opposition »- prévoit également la mise en place d’un statut de l’élu local, abordant précisément les droits de l’opposition.

Début février, l’association « Décider ensemble » avait déjà publié ses 10 propositions pour moderniser notre démocratie. Après six années de travaux et d’échanges avec les différentes composantes de la société, les membres de cette association appellent à développer une culture du dialogue et de la concertation, en matière de prise des décisions.

Selon son président Bertrand Pancher, député UMP de la Meuse, la France a besoin d’un Etat plus à l’écoute des citoyens, d’une généralisation des débats dans les territoires, d’organisations plus responsables ainsi que d’une meilleure représentativité de la société civile.

Hugo Soutra.

Lire également:

  • Le rapport du député UMP du Var Jean-Pierre Giran, qui a remis au chef de l’Etat 42 propositions pour améliorer le fonctionnement de la démocratie locale, le 14 février dernier.
  • L’interview de Jean-Pierre Giran à Localtis, où il pointe la faiblesse d’une opposition politique locale, argumente pour renforcer la transparence et l’équilibre des pouvoirs et préconise une nouvelle réduction du cumul des mandats.

 Hugo SOUTRA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>